Article Pays Roannais du 10 Juillet 2014

10 juillet 2014 - 13:16

.
Stades : Les Portugais de Roanne sont furieux
Suite à la redistribution des infrastructures sportives par la ville de Roanne, le club des Portugais de Roanne ne jouera plus au stade Giraud.

« On nous a viré de Giraud… »

Manuel Fernandes, le président du club des Portugais, ne décolère pas. « On était à Giraud depuis 38 ans, et on nous vire du jour au lendemain sans aucune considération ».

Pour lui, le projet porté par l'élu aux sports, Jean-Marc Detour, s'est fait sans concertation. « On n'a jamais pu discuter sur le fait de rester à Giraud. Au mieux, on a pu négocier d'avoir des créneaux d'entraînements à Malleval et non à l'Arsenal lors d'une seule réunion. Avec les précédents adjoints, que ce soit Alain Guillemant, Gilles Passot ou Pascal Vialle-Dutel, on avait pu se rencontrer et discuter. Là, il n'y a pas eu moyen… ».

« Du copinage entre Detour et Ramelet »

Conscient que le stade Giraud n'est pas la propriété de son club, Manuel Fernandes s'interroge toutefois sur les véritables motivations de ce projet, qui dédie un stade pour un sport (le foot à Malleval et le rugby à Giraud, ndlr). « On nous parle du projet de Loire Nord. Mais Loire Nord aurait dû atteindre ses objectifs de monter en CFA depuis longtemps. Or ce n'est toujours pas le cas. C'est juste du copinage entre Jean-Marc Detour et Patrick Ramelet, le président de Loire Nord ».

Manuel Fernandes, dont le club n'engagera la saison prochaine que deux équipes seniors, aurait souhaité plus de concertation avec la municipalité et le club de Loire Nord. « Nous sommes un petit club de quartier, nous ne recevons aucune subvention et n'en demandons pas. On veut juste pouvoir jouer au foot et être considéré un minimum ».

« On va continuer à se battre »

Le président du club portugais a dressé un courrier à Yves Nicolin le 23 juin (resté sans réponse à ce jour) et ne souhaite pas en rester là : « On va continuer à se battre pour rester à Giraud. C'est la méthode que je conteste, ainsi que le bien fondé de cette décision ». Manuel Fernandes atteste toutefois que les Portugais de Roanne iront jouer à Malleval s'il le faut, mais que cela jouera sur la motivation des dirigeants pour la création de projets.

 

Commentaires